Énergie
Auto-évaluation de l’équipe

Il s’agit d’un processus structuré conçu pour que les équipes explorent la manière dont elles travaillent ensemble.

La structure étroite permet aux membres de l’équipe d’être ouverts et honnêtes dans leur évaluation. Après avoir réfléchi en tant qu’individus, l’équipe construit une carte collective qui peut servir de base à de futures discussions et actions.

L’évaluation est basée sur 6 dimensions. Chacun encourageant l’équipe à réfléchir et à analyser un élément différent et crucial de son comportement.

Infos


60-120 minutes


2-10 pers.


Moyen


Souple

Tableau à feuilles mobiles Post-its (une couleur), marqueurs épais (noir) Gommettes colorées (une couleur) scotch/strong>

Étape 1 :

Votre équipe est un système complexe avec des pièces multiples et imbriquées. Nous aimons emprunter le terme Système d’exploitation (OS) du secteur des logiciels pour désigner un système complexe qui aide les utilisateurs à travailler (programmes à exécuter) et qui est amélioré au fil du temps grâce à de petites itérations constantes.

Cet atelier est un point de départ essentiel pour toute équipe qui souhaite mettre à jour son système d’exploitation et faire évoluer son fonctionnement, la plupart des équipes travaillent et grandissent de manière organique, sans accorder beaucoup d’attention à la conception du processus de travail, à l’exploration des relations interpersonnelles et à la remise en question des notions traditionnelles de hiérarchie.

En prenant le temps de faire une auto-évaluation, une équipe peut faire ressortir des choses implicites et les rendre explicites, une fois qu’elles sont explicites l’équipe peut en parler et les modifier.

Cet atelier utilise 6 dimensions pour encadrer la réflexion et la discussion. Écrivez-les sur un tableau blanc, un tableau-papier ou montrez-les sur un écran pour que l’équipe puisse en prendre note.

  • Relations d’équipe et environnement
  • Information et prise de décision
  • Responsabilité et imputabilité
  • Apprentissage et objectif individuel
  • But collectif
  • Bénéfice et productivité

Donnez à chaque membre de l’équipe une feuille à orienter en portrait.
Demandez-leur de tracer 5 lignes horizontales, en les divisant en 6 sections égales.

Donnez-leur maintenant 30 minutes pour réfléchir sur ces dimensions en silence. Individuellement, ils devraient écrire des phrases qui s’appliquent à chaque dimension.

Celles-ci devraient tous compléter la phrase :

En tant qu’équipe, nous …

Certains seront probablement positifs ou festifs, d’autres seront critiques ou axés sur le développement. Demandez aux membres d’arranger leurs déclarations sur le papier, les plus orientées vers le développement à gauche et les plus festives à droite.

Note pour l’animateur :

Cet atelier ne consiste pas à blâmer les individus pour la performance de l’équipe. Lorsque nous réfléchissons et analysons l’équipe, nous parlons de l’équipe dans son ensemble, en tant qu’organisme.

Étape 2 :

Sur un tableau blanc ou un tableau à feuilles mobiles, dessinez une grande version des 6 sections sur lesquelles ils ont travaillé, le but étant de rassembler les déclarations de chacun pour voir où l’équipe est d’accord et en désaccord sur les 6 dimensions.

Un par un, invitez les membres de l’équipe à partager 2 à 3 post-its de chaque dimension. Ils devraient juste lire ce qu’ils ont écrit. Aucune explication ou justification supplémentaire n’est nécessaire à ce stade.

Encore une fois, ils devraient placer les déclarations plus axées sur le développement à gauche, et les déclarations plus festives à droite.

Étape 3 :

Le but de cette étape est de réduire les déclarations et d’éliminer toute duplication évidente.

Invitez une personne de l’équipe à regrouper les déclarations en silence. Quand ils sentent qu’ils ont fini, demandez au groupe si quelqu’un veut vraiment changer les grappes. S’ils le font, invitez-les à faire les changements.

Répétez cette opération jusqu’à ce que personne ne s’oppose au regroupement. Cela peut prendre quelques tours, mais vous finirez par arriver à une sélection de déclarations avec lesquelles personne n’est en désaccord. Ceci est une décision de groupe basée sur le consentement.

Étape 4 :

Le but de cette étape est de voir le ressenti du groupe face aux déclarations affichées.

Donnez à chaque membre de l’équipe une feuille des gommettes colorées. Ils doivent tous être de la même couleur, vous ne pouvez donc pas dire qui a voté pour quelle déclaration.

Demandez aux membres de l’équipe de regarder les déclarations affichées. Ils devraient coller un point sur les déclarations qui à leur avis sont importantes pour l’équipe. Les éléments qui selon eux devraient être abordées, modifiées ou évoquées.

Il n’y a pas de limite à la quantité de points qu’ils peuvent utiliser.

Quand tout le monde a fini de voter, reculez et regardez le tableau. L’étalement, la densité et la fréquence des points vous donneront une idée immédiate de ce que l’équipe considère comme important.

Étape 6 :

Le but de cette dernière étape est de numériser les idées de l’atelier et de déterminer les prochaines étapes !

Demander au groupe un volontaire qui transformera ce qui est sur le tableau en une image numérique. Ils doivent prendre une photo sur leur téléphone et transférer les informations sur un document collaboratif éditable, quelque chose comme un document Google.

Le moment est venu d’organiser une discussion de groupe. L’équipe doit décider quoi faire de cette information.

Voici quelques suggestions:

Formalisez officiellement les déclarations positives.
Au cours des six semaines de discussion prévues au programme, chacune d’entre elles étaient fixée sur un seul énoncé et axée sur le développement.

Présentez le document numérique à une autre équipe ou à l’ensemble de la société.
Organisez l’atelier « Méthodologie de travail d’équipe » la semaine psuivante pour redéfinir de manière délibérée le système d’exploitation de votre équipe.

Note pour l’animateur :

La possibilité d’édition et la collaboration sont essentielles pour que ce document soit utile. Les informations et les idées appartiennent à l’équipe, il incombe maintenant à l’équipe d’apporter des changements.