On en fait quoi des personas

Revenir sur la seconde partie : Persona – apprendre à construire des personas
Et ensuite ?
Diffusion, utilisation, révision & bonnes pratiques

Diffusion

Les personas doivent être présentés et diffusés à l’équipe projet pour être utiles et utilisés lors de la conception du produit ou service. Ils peuvent être exploités en interne ou lors d’échanges avec des prestataires.

Ils aident à conserver un certain focus dans une ou plusieurs équipes, à maintenir un cap commun entre plusieurs départements d’une même société et à questionner la validité d’un choix.

Utilisation

Scénarios d’utilisation

Les personas sont généralement utilisés en complément de la méthode des scénarios qui met l’accent sur des exemples particuliers avec des descriptions concrètes (Carroll, 1997).

Figure 1 – Exemple de scénario traduit et adapté de Erskine, L. E., Carter-Tod, D., & Burton, J. K. (1997). Dialogical techniques for the design of web sites. International Journal of Human-Computer Studies, 47(1), 169-195. Dans cet exemple, le scénario a été construit par l’utilisateur (Marie). La méthode des scénarios peut-être utilisée pour décrire une activité (une utilisation réelle) et/ou pour imaginer une utilisation future.

Parcours utilisateur

Une autre pratique consiste à combiner les personas à des parcours utilisateurs (user flow). Il s’agit de représenter schématiquement (diagramme, storyboard, etc.) le parcours emprunté par l’utilisateur pour atteindre son objectif.

Exemples :

  • Pour l’interface d’un logiciel, le parcours pourrait être une description de la séquence d’écrans que l’utilisateur consulte et les choix qu’il effectue dans des menus de navigation.
  • Pour un magasin physique (ex. Ikea), il pourrait s’agir des déplacements dans le lieu.
  • Le parcours utilisateur peut également offrir une vision plus systémique qui détaille les différentes situations et interactions avec les différents artefacts (et/ou personnes) du service.

Autrement dit, le parcours utilisateur est une description des différentes étapes suivies par des personas donnés.

Autres méthodes complémentaires

En complément des scénarios et des parcours utilisateur, les personas peuvent être conjugués avec d’autres méthodes :

  • Modèle hiérarchique de tâches.
  • Cartes d’opportunités.
  • Experience maps.
  • Etc.

Dans l’espace de travail

Un exemple d’utilisation concret des personas est de réaliser une image du persona, quasiment grandeur nature, à afficher dans l’espace de travail de l’équipe de conception. Cela permet de lui donner vie et l’équipe projet peut s’adresser directement au persona, comme si elle communiquait avec lui. Cette incarnation permet d’encore mieux tenir compte des besoins du persona dans la conception.

Une autre manière d’utiliser le persona est d’imprimer la fiche du persona de l’afficher à chaque réunion projet et d’y faire référence lors de chaque introduction. Au fil des réunions, le persona devient une donnée du projet, à part entière et son utilisation devient plus naturelle.

Aide au recrutement de participants

Les personas sont des points de repère pour penser le recrutement de testeurs ou d’informateurs lors des différentes phases d’itération des projets.

En synthèse

Les persona permettent d’arbitrer sur les choix possibles (ex. « Pensez-vous que Takako voudra avoir la liste des restaurants étoilés de Paris ? »), de définir les informations prioritaires, de créer les séquences d’actions nécessaires (flux) pour atteindre les buts, etc.

Révision

Les personas doivent être remis en question dans la durée afin de rester valides. En effet, les utilisateurs peuvent avoir des comportements ou des buts qui évoluent dans le temps. Les personas doivent donc évoluer en fonction de nouvelles observations réalisées.

Bonnes pratiques

  1. Les personas sont créés pour une utilisation précise et plus généralement un projet ce qui signifie que leur durée de vie est limitée dans le temps et que les personas doivent disparaître à la fin du projet.
  2. D’autre part, une bonne pratique consiste à créer systématiquement plusieurs personas afin d’éviter le risque du stéréotype.

Cette article est extrait et rédiger à partir de celui de Florent Jaouali ergonome, sociologue des usages, apprendre à construire des personas sous licence Creative Commons.